Démarches sémiologiques en pneumologie

Présentation

Le médecin spécialiste de médecine général est en général le premier dépositaire médical de la plainte pneumologique. L'accès de plus en plus difficile aux médecins spécialistes en fait un intervenant central de ces prises en charge. Le vieillissement de la population, de même que le maintien à domicile des patients du 3ème et 4ème âge, augmente la fréquence de ce type de consultations en médecine générale, notamment des cas de pneumopathie, ou plus largement de dyspnée. De même, l’engorgement des services d’urgence rendent de plus en plus pertinent le recours au médecin spécialiste de médecine générale pour le diagnostic voire la prise en charge de certains des principaux syndromes pneumologiques. En fin de programme, les médecins généralistes ayant suivi la formation seront capables de :
  • Identifier et caractériser les principaux troubles de la fonction respiratoire.
  • Citer et expliquer les facteurs de risque des affections respiratoires.
  • Décrire et expliquer les signes identifiables lors de l’inspection et palpation ainsi qu’à la percussion thoracique et lors de l’auscultation pulmonaire.
  • Discriminer les examens paracliniques à mettre en place en fonction de l’orientation diagnostique.
  • Identifier les grands syndromes pulmonaires sur une radiographie thoracique et analyser les explorations fonctionnelles respiratoires (volumes pulmonaires, gaz du sang et débits respiratoires).
  • Discriminer les différentes orientations diagnostiques en fonction des éléments retrouvés chez un patient dans le cas d’une toux, d’une expectoration, d’une hémoptysie, d’une douleur thoracique, d’une dyspnée, d’une cyanose et d’un hippocratisme digital.
  • Identifier les signes de gravité dans le cas d’une affection respiratoire aiguë.

Contenu

La formation est composée de plusieurs temps pédagogiques permettant une intégration progressive des contenus :

  • Évaluation pré-formation : elle permet de mesurer votre niveau initial.
  • Connaissances théoriques : elles sont abordées en plusieurs cours de 15 à 20 minutes. Chaque cours, est interactif et se termine par un exercice, assurant une évaluation continue.
  • Mises en situations : construites autour de cas patients, elles proposent d’appliquer les connaissances acquises au cours de la formation à une situation professionnelle simulée.
  • Évaluation post-formation : elle permet de mesurer la progression de vos connaissances par rapport à votre niveau initial évalué en début de formation.

Inscription

Si vous souhaitez vous inscrire à cette formation, vous pouvez remplir un formulaire de demande d'inscription qui nous permettra de préparer votre dossier. Nous vous recontacterons dès réception de votre demande pour finaliser votre inscription.

Remplir une demande d'inscription
En bref
  • Public : Médecins
  • Durée : 4 heures
  • Financement : DPC
  • Référence : 59332000029
Sommaire
  1. Bilan pré-formation
  2. Écouter et évaluer la plainte
  3. Examiner
  4. Explorer
  5. Poser un 1er diagnostic
  6. Études de cas
  7. Bilan post-formation
Auteurs
  • Patrick DHONT

    Docteur, Ancien assistant des hôpitaux et des universités

  • Philippe SCHWARTZ

    Docteur, Ancien interne des hôpitaux

Présentation

Le médecin spécialiste de médecine général est en général le premier dépositaire médical de la plainte pneumologique. L'accès de plus en plus difficile aux médecins spécialistes en fait un intervenant central de ces prises en charge. Le vieillissement de la population, de même que le maintien à domicile des patients du 3ème et 4ème âge, augmente la fréquence de ce type de consultations en médecine générale, notamment des cas de pneumopathie, ou plus largement de dyspnée. De même, l’engorgement des services d’urgence rendent de plus en plus pertinent le recours au médecin spécialiste de médecine générale pour le diagnostic voire la prise en charge de certains des principaux syndromes pneumologiques. En fin de programme, les médecins généralistes ayant suivi la formation seront capables de :
  • Identifier et caractériser les principaux troubles de la fonction respiratoire.
  • Citer et expliquer les facteurs de risque des affections respiratoires.
  • Décrire et expliquer les signes identifiables lors de l’inspection et palpation ainsi qu’à la percussion thoracique et lors de l’auscultation pulmonaire.
  • Discriminer les examens paracliniques à mettre en place en fonction de l’orientation diagnostique.
  • Identifier les grands syndromes pulmonaires sur une radiographie thoracique et analyser les explorations fonctionnelles respiratoires (volumes pulmonaires, gaz du sang et débits respiratoires).
  • Discriminer les différentes orientations diagnostiques en fonction des éléments retrouvés chez un patient dans le cas d’une toux, d’une expectoration, d’une hémoptysie, d’une douleur thoracique, d’une dyspnée, d’une cyanose et d’un hippocratisme digital.
  • Identifier les signes de gravité dans le cas d’une affection respiratoire aiguë.

Contenu

La formation est composée de plusieurs temps pédagogiques permettant une intégration progressive des contenus :

  • Évaluation pré-formation : elle permet de mesurer votre niveau initial.
  • Connaissances théoriques : elles sont abordées en plusieurs cours de 15 à 20 minutes. Chaque cours, est interactif et se termine par un exercice, assurant une évaluation continue.
  • Mises en situations : construites autour de cas patients, elles proposent d’appliquer les connaissances acquises au cours de la formation à une situation professionnelle simulée.
  • Évaluation post-formation : elle permet de mesurer la progression de vos connaissances par rapport à votre niveau initial évalué en début de formation.

Inscription

Si vous souhaitez vous inscrire à cette formation, vous pouvez remplir un formulaire de demande d'inscription qui nous permettra de préparer votre dossier. Nous vous recontacterons dès réception de votre demande pour finaliser votre inscription.